En entreprise

Les particularités des relations professionnelles :

La particularité d’une relation professionnelle est qu’elle n’est ne pas choisie, mais imposée.

Il s’agira de se confronter à des attentes (explicites ou implicites), des demandes ou encore à des refus, qui seront parfois à l’antipode des convictions, des croyances et des valeurs de chacun(e).

Ce qui pourra parfois mettre en conflit ou en danger par rapport à des engagements personnels.

 

Ce que la Méthode ESPERE® peut apporter aux entreprises :

  • Elle peut permettre d’améliorer la qualité des relations et ainsi favoriser une communication qui véhiculera un climat propice, stimulant et favorable au bon fonctionnement de l’entreprise. Et ce, quelque soit le statut de chacun(e) au sein de cette structure.

 

  • Elle propose donc une alternative, pour sortir « des difficultés » auxquelles sont confrontées de nombreuses entreprises. C’est essentiellement une incommunication, qui va générer un « mal-être », entraînant des tensions qui alimenteront un « mauvais stress »… et qui feront des ravages, qui enrayeront le bon fonctionnement  ainsi que la bonne expansion d’une entreprise aujourd’hui.

  • Elle peut permettre de favoriser la bonne circulation des messages (tâches à  accomplir, impératifs et diverses informations) entre les différents interlocuteurs. Ce qui peut être déterminant pour un bon fonctionnent et permetre, entre autre, un gain de temps et d’énergie.

 

  • Elle peut  permettre de clarifier, de démêler, de repérer afin d’essayer de faire cohabiter au mieux les 4 registres professionnels :

-      Le registre fonctionnel : « le bien faire », ce pour quoi nous avons été engagés, ce pour quoi nous sommes payés (objectif, mission attribué, etc.).

-      Le registre hiérarchique : « se sentir bien à l’intérieur d’un rapport de force qui ne nous est pas toujours favorable » (quelque soit notre statut dans l’entreprise).

-      Le registre inter personnel : « se sentir bien avec les autres » (collègues, supérieurs, fournisseurs, clients, etc.).

-      Le registre intra personnel : « se sentir bien avec soi-même ».

Ce registre passe souvent « à la trappe », d’ailleurs ! Pourtant, il va alimenter tous les autres. En effet, s’il est mal vécu, il va perturber l’ensemble des interventions et l’ensemble de nos relations. Cette citation, « mettre ses soucis au placard » serait la plupart du temps, une illusion, une non confrontation à la réalité…

 

Interventions :

Une première rencontre est nécessaire afin de déterminer avec les responsables de l’entreprise, la nature de la demande, les difficultés rencontrées, et les besoins auxquels il s’agira de répondre au mieux, afin de clarifier l’objectif.

A partir de la, une étude personnalisée pourra être proposée où, il s’agira de:  définir le contenu, de définir le nombre, le temps ainsi que la fréquence des interventions, nécessaire pour tendre vers l’objectif choisi.